Chambres d'hôtes près du château de Versailles 

Chambres d'hôtes 30 minutes du chateau Versailles.

Petit Futé
Sélectionné
Petit Futé depuis 2007


Accueil

Livre d'or

Chambres

Petit dejeuner

Prix

reservation

Itineraire


LE GITE


Coup de coeur




 Vidéo
Vidéo de nos chambres d'hôtes


Versailles se trouve à 24 kilomètres de nos chambres d'hôtes
(par autoroute).

Pour plus de renseignements sur nos chambres :
 cliquer sur le bouton 
Accueil.


Quelques infos sur le CHATEAU DE VERSAILLES.

Le château de Versailles est fermé le LUNDI.

Il est préférable de réserver ses billets par internet pour éviter la file d'attente (surtout juillet-aout).

Pour environ 8 euros il est possible de faire une visite privée (une quinzaine de personne) avec un parcours différent de la visite classique (environ 2 heures).

Les lieux les plus célèbres du Château. Inclus un audio guide (Château uniquement) en 10 langues.

- gratuité (sans audioguide) pour les personnes de moins de 18 ans, les demandeurs d'emplois (les justificatifs doivent être datés de moins de 6 mois pour bénéficier de la gratuité du droit d’entrée)

LES SALLES VISITEES :
▪Grand Appartement du Roi et de la Reine.
▪ Galerie des Glaces
▪ Galeries du XVIIème siècle
▪ Galeries de l’Histoire de France
▪ Appartements du Dauphin et de la Dauphine
▪ Appartements de Mesdames, filles de Louis XV, le week-end Billet

 Domaine de Marie-Antoinette.
- 18 ans et plus : 5€ - moins de 18 ans : gratuit.


Site web château de Versailles :  www.chateauversailles.fr

3 Clés Clévacances
3 Clés
Chèques Vacances


Chambres d'hotes pres Versailles
Nos chambres d'hôtes à Linas

Fontaine du chateau de Versailles
Fontaine du château de Versailles
Galerie des glaces du chateau de Versailles
Galerie des glaces
Chateau de Versailles
Château de Versailles
 
 
 
Un peu d'histoire sur Versailles et son château. 

C'est en 1038 qu'apparaît la première mention de Versailles, dans une carte de l’abbaye Saint-Père de Chartres. Hugo de Versaillis est l’un des signataires. Au Xe siècle, des moines défrichent le terrain et fondent l’église prieuré de Saint-Julien.
     En 1429, deux seigneurs, Guy et Pierre de Versailles, sont mêlés à la vie de Jeanne d’Arc. Pierre était à Bourges, quand on examina la Pucelle; quant à Guy, chanoine de Tours, il participa au procès de Jeanne d’Arc.
    À la fin de la guerre de Cent Ans, le petit bourg se présentait dans un triste état: ses maisons pillées et dévastées sont abandonnées, et le château est en ruine. C’est la famille de Soisy qui relève les bâtiments détruits, composés d’un corps de logis principal et d’une aile en retour, précédés d’un portail encadré de deux tourelles.
   Le nom d’un petit bourg, Versaille-aux-bourg-de-Galie, apparaît dans un texte daté de 1472. Les seigneurs de Versailles relevaient directement du Roi. Leur modeste château dominant l’église et le village se dressait sur la pente méridionale de la butte sur laquelle sera construit le futur château.
  En 1475, Gilles de Versailles, seigneur de Versailles, cède ses droits sur Trianon à l’abbé de Saint-Germain. L’acte de vente est la première mention de ce nom. Trianon était un village acheté puis détruit par Louis XI dans le but de construire sur ces nouvelles terres du domaine royal une maison à collationner. Cherchant à fuir en famille le protocole trop pesant de Paris, le roi était à Trianon plus proche des siens. Premier caprice royal de Versailles, Trianon, comme plus tard Marly, demeure un lieu de détente, loin de l’étiquette et des fatigues du pouvoir.
   En 1561, le domaine est vendu à Martial de Loménie, secrétaire des finances de Charles IX, qui l’agrandit pour atteindre 150 hectares. En 1572 : le 24 août, Loménie est assassiné lors de la nuit de la Saint-Barthélemy. L’Estoile rapporte dans ses Mémoires que la reine Catherine de Médicis « fit étrangler, dans l’intérêt du comte de Retz, pour lui faire avoir le château de Versailles, le secrétaire d’État Loménie, qui en était possesseur. » Ce crime n’est peut-être pas authentique, mais il n’est pas invraisemblable.
    L'année suivante, Albert de Gondi (baron de Marly), comte de Retz, un des Florentins qui accompagnent Catherine de Médicis en France, devient propriétaire du château et de la seigneurie de Versailles en rachetant le domaine pour 35 000 livres. En 1589, un mois avant qu’il ne devienne roi de France, le roi de Navarre séjourne à Versailles. Revenant de Blois, il s’y arrête du 7 au 9 juillet et est reçu par Albert de Gondi ; il y retourne en 1604 et 1609. Entre temps, en 1607, le dauphin, qui deviendra Louis XIII, fait sa première chasse à Versailles.
   En 1616, Albert de Gondi cède la seigneurie à son fils Jean-François de Gondi. Siège du pouvoir politique, Versailles devint naturellement le berceau de la Révolution française.
   Les États généraux se réunirent à Versailles le 5 mai 1789 à l'hôtel des Menus Plaisirs et le 17 juin 1789, sur proposition de l’Abbé Sieyès, ils prennent le titre d’« Assemblée nationale ». le roi ayant fait fermer l'hôtel des Menus Plaisirs, les membres du tiers état occupèrent la salle du jeu de paume le 20 juin 1789, où il prononcent le célèbre serment. Après la prise de la Bastille, les premiers nobles émigrés, parmi lesquels le comte d'Artois, futur Charles X, frère de Louis XVI quittent Versailles. L’Assemblée constituante abolit le féodalisme le 4 août 1789. Finalement, les 5 et 6 octobre 1789, une horde venue de Paris envahit le château et força la famille royale à revenir à Paris.
   Peu après, l’Assemblée constituante suivit le roi à Paris et ce fut la fin du rôle de capitale de Versailles. Versailles fut rebaptisée par les révolutionnaires « Berceau de la Liberté ». La ville perdit alors une bonne partie de ses habitants. De 50 000, la population descendit à 28 000 habitants en 1824.
   Le 8 février 1791, la ville élit son premier maire, Jean-François Coste. Le 9 septembre 1792, des prisonniers d'Orléans qui devaient être conduits à Paris sont massacrés par des émeutiers étrangers à la ville, malgré le comportement courageux du nouveau maire, Hyacinthe Richaud.
   Le château, dépouillé de ses meubles et de ses ornements pendant la Révolution, fut laissé à l’abandon. Il n'est toutefois pas détruit. Sous le Directoire, on y installe un musée spécial de l'École française. Napoléon y séjourna brièvement, n’y passant qu’une seule nuit, avant de l’abandonner pour de bon.  

Essonne Paris Versailles Chateau de Versailles Marcoussis Evry Orly Orsay Saclay Les Ulis-Courtaboeuf Brétigny sur orge Cerny Chilly Mazarin Etampes Lardy Longjumeau Massy Nozay Villebon Arpajon Sainte Geneviève des bois Saint Jean de Beauregard la Ferté Alais Courson Monteloup  Leuville Longpont Saint Michel sur Orge